Summer Nights
Don't stop believin'
 
vegas2014.jpg

         Summer Nights 2015
         Las Vegas residency
 
                 EXTENDED !
 de Mars 2015 à Janvier 2016     
 
musique.gifEcoutez Olivia

Serenity

Rona Newton-John    
          Rona Newton-John
                (1943 - 2013)
Visites

 330322 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

réseaux sociaux
Olivia et moi - Cinquième époque : 2002-2005 : L'abondance

Avec l’année 2002, Olivia entame une période magnifique, artistiquement parlant, avec abondance et qualité. En revanche, au niveau personnel, la vie va lui apporter encore une fois son lot d’épreuves diverses…


Elle passe la première partie de l’année en Australie où elle s’occupe en premier lieu d’elle-même et de sa fille mais aussi de diverses œuvres caritatives : l’écologie, la lutte contre le cancer et pour la première fois le futur hôpital contre cette maladie et qui va l’occuper les années suivantes. Elle enregistre également un disque qui lui tient à cœur depuis longtemps, l’album « 2 » (prononcez « tou ») qui contient des duos avec d’autres artistes australiens.



La logique commerciale et Olivia faisant deux, elle entame sa tournée américaine annuelle en septembre et octobre alors que son disque sort le 4 novembre… en Australie! Mais pour le promouvoir, Olivia a enregistré un documentaire sur la fabrication de l’album qui est diffusé sur une grande chaîne australienne. Et surtout, elle participe à une émission spéciale en prime-time qui lui est consacrée et où elle interprète quelques duos issus de « 2 ». En particulier, une touchante version de « Tenterfield Saddler », un classique australien écrit par Peter Allen, décédé quelques années plus tôt et qui par la magie de la technologie ressuscite sur le disque et à la télé :



Pour commencer 2003, Olivia transforme sa tournée américaine entamée l’année précédente en « The Heartstring WORLD tour » : une tournée mondiale, quoi!

programme 2003


Mais hélas, elle se limitera au Japon et à l’Australie en avril 2003, l’Europe étant une nouvelle fois oubliée.

Des dates sont programmées aux USA pour l’été 2003 et surtout pour l’automne.
Au cours du mois de mai, je découvre sur le site du fan-club OnlyOlivia qu’un fan américain propose d’acheter en groupe des billets pour le concert de New York en novembre et de les revendre aux fans du monde entier, assurant ainsi des places de qualité… Hésite-je longtemps? Je ne crois pas car voyant qu’elle n’a pas l’intention de venir jusqu’à moi, c’est peut-être ma seule chance…
J’achète donc à Thom, mon nouvel ami américain deux places car j’embarque dans cette aventure mon ami Jack qui a accepté de m’accompagner alors qu’Olivia et lui, là aussi ça fait deux… Entre mai et novembre, j’ai largement le temps de préparer mon voyage et surtout de prendre mon mal en patience!



Olivia quant à elle, continue ses concerts durant l’été. Alors qu’elle chante en août à Las Vegas pour 4 soirs, elle apprend que sa mère, Irene, vivant en Australie est au plus mal et elle annule la fin de sa tournée. J’avoue que, très égoïstement, ma première réaction a été : pourvu qu’elle n’annule pas le concert de novembre! Je n’en suis pas très fier, c’est vrai… Olivia rejoint donc sa maman pour l’accompagner dans ses derniers instants.

Irene, Chloe et Olivia



Petite anecdote : alors qu’elle connait l’état de santé de sa mère, Olivia fait organiser une petite réunion de tous les membres du fan-club présents à Las Vegas, leur offre cookies et coca et les surprend par sa présence pour une séance d’autographes et de photos, avant de s’envoler pour l’Australie. Je n’y étais pas bien sûr, mais dites-moi quel autre artiste actuel ferait une chose pareille et dans de telles circonstances? Voilà si nécessaire une raison de plus pour expliquer ma passion pour Olivia…



Olivia étant une grande professionnelle, les concerts de l’automne ne sont pas annulés.

Nous décollons donc avec Jack le lundi 3 novembre pour Boston, car pour joindre l’utile à l’agréable nous faisons un peu de tourisme avant le jour J.

Et le 6 novembre 2003 à 19h45, je prends place au deuxième rang du Westbury Music Fair, dans la banlieue new-yorkaise pour enfin réaliser un de mes rêves…


Hélas et pour être honnête, je n’ai presque aucun souvenir du concert. Je revois très bien tout ce qui a précédé : l’arrivée sur New-York en bus Greyhound avec 2 heures de retard, l’attente de la chambre d’hôtel pas encore prête, le voyage depuis la gare souterraine du Madison Square Garden jusqu’à Westbury en train de banlieue vers 18h30 un soir de semaine (le RER parisien, à coté, c’est de la roupie de sansonnet) le trajet de la petite gare vers le « Music Fair » en taxi sous une pluie battante, la salle de concert si particulière avec sa scène ronde, centrale et tournante, notre entrée dans ce lieu et le premier spectateur que nous croisons, un homme d’un âge certain se déplaçant avec un déambulateur, les sarcasmes de Jack au sujet de la présence au concert du spectateur susdit, l’attente de l’arrivée d’Olivia, les lumières qui s’éteignent… et puis plus rien! Le black-out total! Je ne pense pas m’être endormi mais peut-être suis-je entré en transe dès que j’ai vu Olivia pour la première fois en vrai? Étonnant, non?


Tout cela n’a rien à voir avec la qualité du concert et le talent d’Olivia puisque Jack, resté lucide, a trouvé le show très bien et Olivia parfaite. Heureusement, Jack, missionné par mes soins, a pris quelques photos durant le concert (avec un appareil jetable, on fait ce qu’on peut, d’où la piètre qualité) qui sont donc mes seuls souvenirs…

Les photos de Jack :

Photo : © Mike Chiodo



Après encore quelques jours de visite (dont une très émouvante à Ground Zéro) je rentre sur Paris avec ce souvenir doux-amer et avec l’idée secrète mais déjà fixe de revoir encore au moins une fois Olivia en concert, n’importe où dans le monde, pour en profiter pleinement…Mais l’occasion se présentera-t-elle?


En 2004, Olivia continue encore et toujours d’enregistrer les albums qu’elle désire faire depuis longtemps et c’est le cas avec « Indigo - Women of song », un disque de reprise de chansons écrites et/ou interprétées par des femmes, en guise d’hommage à ces artistes qui ont influencé sa carrière.


Enregistré en 5 jours à Malibu, le disque sort en Australie le 17 octobre et Olivia passe le mois dans son pays d’adoption pour sa promotion. Elle enregistre bon nombre d’émissions télé et en particulier le show « This is your life » : Olivia croit participer à une soirée caritative filmée alors qu’en fait, l’animateur de l’émission la rejoint sur scène et déroule sous ses yeux surpris toute sa vie, avec intervention en direct sur le plateau ou par écran interposé de personnes chères à Olivia (dont Patrick, l’homme qu’elle aime depuis 9 ans…) Le « sacrée soirée » australien, quoi! Quand on connait Olivia et son goût pour la discrétion, elle n’a pas dû vivre un moment si agréable que ça…


Aux USA, elle participe uniquement à l’émission de Jane Pauley, où elle chante « live » un extrait de « Indigo » :



Après une tournée de deux fois 20 dates entre septembre et novembre aux USA, Olivia termine l’année en beauté car elle vient à Londres (oui, en Angleterre) pour participer au « Royal Variety Performance », un show télé de Noël présidé par The Queen, rien que ça… Elle chante en duo avec l’inévitable Cliff Richard.



Bien sûr, toutes ces prestations télévisées, australiennes, américaines ou anglaises sont enregistrées par les fans et les DVD s’échangent dans le monde entier : nous sommes une grande famille, je vous dis! (Et bien sûr, j’en ai un exemplaire de chaque)


2005 va être pour Olivia une année très importante, hélas principalement pour de bien tristes raisons…Elle la commence en Australie où elle se repose avant de revenir à Londres en avril (je pense qu’elle ne craint pas le mal de l’air) pour promouvoir Indigo qui sort officiellement en Grande-Bretagne. Elle en profite pour enregistrer 4 émissions en deux jours avant de repartir vite fait en Australie (j’espère qu’elle a une bonne carte de fidélité). Une rumeur parmi les fans dure depuis ce voyage à Londres selon laquelle des concerts sur place auraient été très sérieusement envisagés… Mais ils n’eurent jamais lieu. Fantasme de fan ou réalité? Who knows?


Elle enregistre « Stronger than Before », un album plein d’espoir et au message positif s’adressant à tous ceux qui souffrent du cancer ou de tout autre mal. Olivia utilise toute son expérience de « cancer survivor » pour écrire, avec Amy Sky et d’autres, de magnifiques chansons. Le disque sortira un peu avant octobre pour ainsi coïncider avec le mois de la lutte contre le cancer aux Etats-Unis et il sera distribué exclusivement dans les magasins Hallmark qui reverseront une partie des recettes à une fondation d’aide aux malades.



Grâce à un fan américain, j’obtiens l’album en août, avant sa sortie, et j’ai juste le temps de l’emporter en vacances. Je le découvre donc en compagnie de Didine (oui, elle est toujours là, plus de 25 ans d’amitié c’est au-delà de l’amitié  ) et de Jack (oui, il est encore là, et je n’imagine pas ce que serait ma vie sans lui smile). Je vous dresse le tableau : le soleil, une belle maison, une piscine, le farniente, des amis chers autour de moi et la voix d’Olivia dans les oreilles…un avant-goût du Paradis, je crois bien…



Mais le 1er juillet 2005, Patrick, le compagnon d’Olivia, disparait en mer lors d’une nuit de pêche au large de la Californie. Il a été vu en train d’embarquer sur le bateau mais lorsque celui-ci rentre au port, Patrick n’est plus à bord. Toutes les hypothèses ont été avancées (suicide, simulation de disparition pour échapper à des dettes, meurtre…) mais les recherches ne donnent rien. Bien sûr, Olivia est tenue au courant de celles-ci, même si l’affaire ne sera rendu publique que deux mois après. Inutile de dire qu’elle est submergée par l’inquiétude, la tristesse et l’impuissance. Il lui faut malgré tout faire face et lorsque « Stronger than Before » sort, alors que les investigations sont en cours, elle prouve son courage et son professionnalisme : alors qu’en temps normal lorsqu’elle réalise de superbes albums, les médias l’ignorent presque, Olivia les intéresse soudain, dans de telles circonstances…Lors de la promotion pour le disque, évidemment les journalistes l’interrogent plus sur cette disparition que sur ses chansons. Elle fera preuve de pudeur et de dignité. De même, les dates de concert prévues pour la fin de l’année sont maintenues et Olivia les assure malgré tout. Elle remerciera ensuite le public pour sa présence et pour sa discrétion sur le sujet…


(novembre 2008 : l’enquête vient de conclure à un accident, Patrick serait tombé par-dessus bord et aurait péri en mer.)

Olivia sur Time Square !!!photos : © B.Zullo



Cette année 2005 se termine donc pour Olivia dans ce paradoxe : elle nous offre un album lumineux empli de joie et d’espoir alors qu’elle est personnellement dévastée par la tristesse et la douleur. Cet événement dramatique va bien sûr la marquer profondément mais aussi lui permettre de faire le point, de ne conserver que l’essentiel et de trouver un nouveau sens à sa vie. Et bien sûr, pour l’épauler, elle peut compter sur ses fans, prêts à tout pour lui prouver leur amour…


Date de création : 01/10/2008 - 23h14
Dernière modification : 30/11/2008 - 19h11
Catégorie : Olivia et moi
Page lue 3935 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°4 

par phiphi le 29/12/2008 - 13h20

..... la suite .. la suite ... bon c'est les fêtes alors tu es à moitié pardonné ! Ah le westburry music fair ..... on a connu ça un peu plus tôt que toi ... le retour était plus flippant ... dans un tacos avec un chauffeur qui ne connaissait pas la direction de New-York ... donc perdu sur les routes ...  ! Je ne retournerais plus jamais la-bas ! ..quoi que si c'était un ultime dernier concert .... je me referais bien ce train un peu merdique ... c'est vrai que j'apprécie le RER .. depuis   e !!

Bonnes fêtes !

 s


Réaction n°3 

par Nicodemo le 04/12/2008 - 23h21

Ah ah ! du coup, moi aussi j'attend la suite... quel sus-panse ! k

 

Nicodemo


Réaction n°2 

par jack le 01/12/2008 - 09h22

On l'a longtemps attendu et elle arrive enfin cette 5e partie....

C'est vrai , j'ai été témoin de cette première rencontres et je ne suis pas près de l'oublier. Tu as bien résumé l'évènement, et je suis très heureux d'y avoir participé.2003, c'est si loin.y

Tu sais qu'on en veut toujours plus, alors j'attends déjà la suite......e

Jack

P S : j'ai gardé le billet du concert.


Réaction n°1 

par Nicodemo le 17/11/2008 - 23h22

Salut e

Tu es a la bourre pour la mi-novembre mec e !!! Cependant, c'est vrai qu'a part les incendits et le fait que la maison blanche devient noire. il ne doit pas y avoir grand chose a raconter sur l'actu US de ONJ.

Va sur mon blog prendre une inspiration et mes toi au taf d

http://nicodemo6430.blogspot.com/

Bonne continuation pour ton site, a+

NICODEMO el super nacho le mutchachon


^ Haut ^