Summer Nights
Don't stop believin'
 
vegas2014.jpg

         Summer Nights 2015
         Las Vegas residency
 
                 EXTENDED !
 de Mars 2015 à Janvier 2016     
 
musique.gifEcoutez Olivia

Serenity

Rona Newton-John    
          Rona Newton-John
                (1943 - 2013)
Visites

 330342 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

réseaux sociaux
Olivia et moi - Sixième époque : 2006 : L'apotheose (1ère partie)

Bien sûr, vous allez me dire : « Quoi? Un chapitre entier pour juste une année? » Et oui, car 2006 fut pour moi exceptionnelle. Mais revenons à Olivia…


On l’a vu, 2005 a été très difficile pour Olivia au niveau personnel. Pour faire face et remonter la pente, rien de tel que le travail et elle s’y replonge rapidement.
En février-mars, son dernier album en date, « Stronger than Before » distribué l’année précédente aux USA sort officiellement au Japon et en Australie. En complément de quelques émissions télé dans les deux pays, elle entreprend tout d’abord une mini-tournée de 6 dates au Japon (où elle bénéficie d’une belle notoriété). Surtout, elle chante 4 soirs en mars sur la scène du célèbre Sydney Opera House (le bâtiment le plus connu de Sydney) et les concerts sont filmés pour un futur DVD (en fait, il ne sortira que presque 2 ans plus tard…)
 

live in Sydney DVDsydneyopera.jpg

Get FlashPlayer

En juin, elle apparait à la télé australienne car elle a reçu le « Order of Australia » (un genre de super légion d’honneur) et lors de l’interview, elle annonce qu’elle est à Toronto car elle travaille avec Amy Sky sur un nouvel album, qu’elle décrit comme un « healing CD » (traduisons par : un CD qui soigne).
 
toronto.jpg


Malgré cette belle nouvelle, je reste sceptique : si je comprends bien que la création et la réalisation de cet album ont des vertus thérapeutiques pour Olivia après les épreuves qu’elle a traversées (comme l’a été en 1994 l’album « Gaïa - one woman’s journey » après son cancer) je me demande bien comment cela va se traduire pour celui qui l’écoute. Je ne sais donc pas trop à quoi m’attendre et quelques craintes m’envahissent…
La suite me prouva que je suis une andouille et qu’Olivia est grande… mais n’anticipons pas.


Des dates de concerts sont annoncées pour le mois d’août ( 8 dans l’ouest des USA) et surtout pour octobre-novembre pour ce qui semble être la tournée correspondante à la sortie de ce nouvel album : 31 concerts sont prévus dans le grand Est des Etats-Unis. On le voit, le planning d’Olivia est déjà bien rempli.


J’ai déjà parlé ici du fan-club Only Olivia et surtout de son site internet, qui est une mine d’or pour les informations, les photos et les archives. Son forum en anglais est très actif et donne lieu quelquefois à de jolies empoignades entre fans américains qui me font bien rire (pas toujours).
Bref, ce forum m’a également permis au cours des années précédentes de faire la connaissance d’autres fans français (oui, on est plusieurs) et en particulier d’Arielle. Après plusieurs années de discussion virtuelle, nous décidons en mai de cette belle année 2006 de nous rencontrer et de partir ensemble assister à quelques concerts en octobre aux USA.


Grâce à Kim, fan américaine qui centralise l’achat des billets pour Lowell, MA (alors qu’elle-même n’assistera pas au concert - quelle abnégation!) grâce à Kris et Jim, amis d’Arielle qui s’occupent des réservations pour Foxwood, CT et grâce au franc et honnête Bill Z. (private joke) qui gère la distribution des tickets pour New Brunswick, NY, nous pourrons donc assister à trois concerts, trois soirs de suite. Le reste de l’organisation du voyage ayant été réglé rapidement, il ne nous reste plus qu’à attendre le lointain mois d’octobre.
Lors de ses concerts du mois d’août, Olivia intègre en rappel un extrait de ce futur nouvel album pas encore sorti « Instrument of Peace ». Nous trépignons encore plus d’impatience, pour le disque et pour les concerts.
lowellticket.jpgfoxwoodlowellticket.jpg


Et puis, le 25 septembre, sort enfin ce nouvel album appelé « Grace and Gratitude ». Il est distribué sur le sol américain uniquement dans les magasins Wallgreens ( supermarché spécialisé dans le bien-être, une sorte de sous-Sephora) car le CD fait partie d’un package comprenant également un complément alimentaire et le kit d’auto-examen du sein.
 
GandG4.jpg


Inutile de préciser que Wallgreens ne propose pas la vente par correspondance. C’est donc Only Olivia qui viendra à mon secours et je reçois mes exemplaires (oui, j’ai distribué autour de moi…) rapidement et fort heureusement avant de m’envoler pour les concerts. Comme l’a préconisé Olivia, pour  profiter pleinement des bienfaits du CD, j’ai éteint toutes les lumières, allumé quelques bougies et me suis allongé avant d’appuyer sur « play »…


 
GandG13.jpgGandG6.jpgGandG9.jpg



Comment ai-je pu douter? Comment ai-je pu craindre quoi que ce soit? Comment ai-je pu penser qu’Olivia me décevrait?

Dès la première écoute, je suis absolument subjugué par « Grace and gratitude », totalement emballé par la succession des 10 titres et interludes qui forment ainsi une pièce unique de musique d’une 1 heure, complètement bouleversé par les chansons venant directement de l’âme et du cœur d’Olivia et sur lesquelles elle pose sa douce voix tel un papillon fragile effleure une rose délicate, le tout dans l’écrin en velours des arrangements d’Amy Sky.
( 'tain, c'est beau ce que j'écris, non? tongue merci, je ne vous le fais pas dire...)

Cet album contient 4 titres que je tiens personnellement pour des chefs-d’œuvre :

GandG12.jpeg GandG10.jpeg GandG1small.jpg GandG11.jpeg photos 1 et 2 : dessins d'Olivia


Bien sûr, en attendant les concerts, je me le passe en boucle et sans grande difficulté il devient mon album préféré d’Olivia.
Aujourd’hui encore, presque 3 ans après sa sortie, je l’écoute régulièrement, souvent par pur plaisir mais aussi quelquefois lorsque je ne vais pas très bien : une heure de « Grace and Gratitude » et la vie redevient belle…Et dire que je me demandais comment ce CD pourrait « soigner » celui qui l’écoute. J’ai maintenant la réponse. Merci Olivia.



A quelques jours de notre départ, Arielle me transmet un mail nous informant que deux « backstage pass » nous attendraient le soir du premier concert…
En clair, j’allais rencontrer Olivia « pour de vrai » pour la première fois!!
Aussitôt mille questions m’envahissent : Rêve-je? Que vais-je lui dire? Vais-je tenir le choc ou bien me liquéfier? Quelle tenue mettre? Lui faire un cadeau? Si oui, lequel? Et si c’était une blague?… De quoi m’occuper jusqu’au départ.

 
backlowell.jpg


≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈


Nous décollons donc, Arielle et moi, pour Boston le 25 octobre, veille du premier concert, ce qui nous laisse le temps de faire une étape et un peu de tourisme à Salem (oui, les sorcières - à quelques jours d’Halloween, la ville est « joliment » décorée).

Dès notre arrivée à Lowell, le 26, nous allons directement à notre hôtel, le Doubletree. Alors que nous attendons à l’accueil, Arielle aperçoit, passant dans le hall, le guitariste d’Olivia :
- tiens, regarde! Y a Andy qui passe...
- ah oui, y a aussi Warren et la choriste…
- c’est super, les musiciens d’Olivia sont installés dans le même hôtel que nous
- ce serait marrant qu’Olivia soit aussi ici!
- tu rêves!
- tiens regarde! Chloé (sa fille) qui passe, elle revient de la gym… mais…
- mais…
- (en chœur) ca veut dire qu’Olivia EST DANS L’HOTEL !!!
Vite, concierge, donne-nous notre chambre qu’on parte à sa recherche!


C’est donc tout excités que nous prenons possession de notre chambre. Une fois installés, Arielle jette un œil par la fenêtre et soudain me dit : viens voir! Elle me désigne sur le parking, 8 étages plus bas, une blonde de dos qui se dirige vers un bus aux vitres fumées. Autant Arielle que moi reconnaitrions notre Olivia, de dos et même du haut de la tour Eiffel : c’est bien elle! Nous sommes d’accord, elle prend le bus pour aller faire le soundcheck.

Déçus de l’avoir loupée, nous décidons d’aller manger et nous passons près du bus qui n’est pas encore parti mais impossible de voir à l’intérieur… Au retour, (après un sandwich Subway, pour ceux qui connaissent…) nous voyons que le bus est toujours là… Discrètement, nonchalamment, nous faisons un petit tour autour mais rien à faire, pas d’Olivia. Dans le hall de l’hôtel, nous croisons son « tour manager » et nous décidons de rester dans les parages au cas où… Bonne idée!

Nous apprendrons plus tard qu’en fait, Olivia a juste donné une interview dans le bus. Et maintenant, c’est elle qui déjeune au restaurant de l’hôtel, nous apercevons sa chevelure blonde mais toujours de dos… Ni une, ni deux, nous nous installons dans les fauteuils du hall. De là où nous sommes, nous ne voyons ni le restaurant ni les ascenseurs mais avons une vue imprenable sur tout le hall et la sortie.

Au bout d’un certain temps, c’est un chariot débordant de bagages qui passe, poussé par Steve, le choriste d’Olivia qui lui sert d’assistant sur la tournée…
Et puis, quelques minutes plus tard, tintement d’ascenseur, bruit des portes qui s’ouvrent, nos yeux se fixent sur le poteau derrière lequel elle devrait apparaitre… et elle apparait!
Seule, habillée décontractée, elle se dirige d’un pas décidé vers la sortie et en passant à quelques mètres de nous, elle jette un furtif regard vers les deux zygotos qui poireautent dans le hall (nous) du genre : ils n’ont rien d’autre à faire, ces deux-là?  Puis elle sort de l’hôtel. En tout, 5 secondes…mais 5 secondes d’Olivia!

D’un commun accord, nous ne la suivons pas car nous ne voulons pas la déranger et puis on va la revoir dans quelques heures! Nous laissons passer quelques minutes, pour nous calmer et nous sortons aussi pour repérer le chemin jusqu’à la salle du concert. Nous sommes encore sur le parvis de l’hôtel et nous entendons : « Jack! Jack! »… Olivia est là, à trois mètres de nous et elle appelle son chien qui lui a manifestement échappé…Encore une fois, elle nous jette un regard rapide puis elle s’éloigne d’un pas plus que vif pour rattraper son chien.
Décidément, c’est elle qui nous poursuit ou bien? Nous la regardons de loin remonter avec Jack dans son bus.

Une minute supplémentaire d’Olivia… Et deux regards échangés… Je suis sur un petit nuage!



Date de création : 13/09/2009 - 18h50
Dernière modification : 14/06/2010 - 20h43
Catégorie : Olivia et moi
Page lue 4821 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Foudohenji le 24/09/2009 - 21h58

Personne n'a encore laissé de commentaire !... Est-ce possible s ?

Un récit aussi palpitant ayant Olivia pour vedette ne peut être laissé ainsi sans réagir ! Je serai donc le premier ! Quel honneur n !

Plus sérieusement, ce site qui lui est dédié est vraiment magnifique !

Longue vie à lui, mais surtout à Olivia, qui nous ravira toujours e !!! 

 


^ Haut ^