Summer Nights
Don't stop believin'
 
vegas2014.jpg

         Summer Nights 2015
         Las Vegas residency
 
                 EXTENDED !
 de Mars 2015 à Janvier 2016     
 
musique.gifEcoutez Olivia

Serenity

Rona Newton-John    
          Rona Newton-John
                (1943 - 2013)
Visites

 334632 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

réseaux sociaux
Olivia et moi - Première époque : 1978-1983 : Le succès (version longue)

Sandy201.jpgEn 1978, j’ai 11 ans et je découvre GREASE au cinéma. Au départ, j’y allais pour voir Travolta danser et chanter et sur les conseils de mon frère.

Je trouve le film juste très sympa jusqu’à la scène finale, où la nunuche blonde du début se transforme en bombe sexy et fait chavirer tous les cœurs (dans le film et dans la salle). A partir de l’instant où elle lance « tell me about it, stud » et qu’elle enchaîne avec « you’re the one that I want », je suis emballé, emporté et accroché sans le savoir pour très longtemps.

Sans faire de la psychologie à trois euros six sous, moi-même à cet age-là, je suis assez timide et réservé, et mon rêve secret est de devenir la vedette de mon collège…vous la voyez l’identification, oui ? (Rassurez-vous, ça va mieux depuis…)


grease redblue.jpg

A cette époque, je n’ai qu’un malheureux tourne-disque et un magnétophone à cassette…j’enregistre comme je peux le 45 tours de YTOTIW sur une cassette et je l’écoute partout du matin au soir, au désespoir de mes parents ! Puis j’ai l’idée lumineuse d’acheter la cassette de la B.O complète qui au bout de quelques années ne sera plus écoutable car usée !

Ironie du sort, le seul CD qu’aujourd’hui je ne possède pas est celui de Grease et il m’a fallu attendre 2006 pour en acheter le vinyle…lors d’un vide grenier !

Les murs de ma chambre se couvrent des posters issus de mes bibles de l’époque : Salut, OK, Podium...Bref, avec le succès planétaire rencontré par GREASE, je fais partie de la multitude de fans d’Olivia.



totallyhot2.jpgL’album «Totally hot » sort, évidemment en vinyle, dans la foulée de Grease en 1979 mais malgré le succès, il reste très difficile à trouver dans ma ville de province…Je passe donc un peu à coté.

Heureusement, une camarade de classe me l’enregistre, toujours sur cassette, mais le son est presque inaudible. Je passe outre et l’écoute au casque, quitte à me détruire les tympans.

Malgré mes demandes répétées, ma camarade n’a jamais voulu me vendre le 33 tours et j’ai bien failli commettre un meurtre cette année-là…



xanadu roller.jpgGrâce aux nombreuses revues que j’achète et où Olivia apparaît régulièrement, je me tiens au courant de son actualité.

C’est donc avec une grande impatience que j’attends, en 1980 en pleine mode des films musicaux (Fame, All that jazz, etc…) la sortie du film Xanadu et de son disque.

Je me précipite bien sûr au cinéma et chez le disquaire pour en acheter la cassette. Pendant mes vacances estivales et familiales, quelque part sur les routes de France, dans la voiture, je l’écoute à l’autoradio…et donc mes parents aussi ! Ils n’ont jamais été très fan, je pense que cela vient de là…Mais quelle patience !

Bon, avec le recul, le film est un navet 1er choix mais j’ai 13 ans et aucune objectivité, donc je l’adore !! Olivia y est magnifique sur ses rollers (Didine, tu crois que notre « passion » des dimanches après-midi sur roulettes vient du film?).

La chanson « Xanadu » envahi les ondes et les hits parades…Elle reste parmi mes préférées, encore aujourd’hui.




Enfin, en 1981, pour couronner l’ensemble, inscrire définitivement Olivia dans l’Histoire de la musique (si,si) et faire de moi son fan numéro un (on dit tous ça…) elle sort l’album « Physical ».

physical.jpgphysical3.jpgphysical stars 81.jpgphysical2.jpgphysicalclip.jpg



Grande première pour moi : je l’achète en vinyle puisque j’ai hérité de la chaîne stéréo de mon frère (oui, celui qui m’a poussé à aller voir Grease. Vous suivez, oui ?). Trésor inestimable, l’objet lui-même est à cette période-là mon bien le plus « précieux ».

Et puis, les chansons, dont Physical bien sûr, son clip sensuel et plein d’humour, la nouvelle image sexy, les articles de journaux (découpés et conservés religieusement), les photos exclusives dans « Salut ! », l’apparition dans l’émission STARS de Drucker et le raz de marée dans les hits parades propulsent Olivia au sommet de sa popularité en France et partout dans le monde, et surtout achèvent ma fanitude : elle était ma chanteuse préférée, Olivia devient mon idole.

Le single sera classé au hit parade de RMC et je passe mes samedis après-midi, jour de diffusion du classement, à écouter cette radio pour en noter la position…Si mes souvenirs sont bons, il atteindra la 11eme place.
La chanson, tout comme Xanadu, reste parmi mes préférées.



Après ce quatuor d’or (Grease-totallyhot-Xanadu-Physical) Olivia tente une troisième fois le doublé film-disque pour « second chance » mais avec beaucoup moins de succès…

Inutile de dire que je fonce au ciné voir le film, et plutôt deux fois qu’une : mon autre passion, le cinéma, a commencé deux ans auparavant, alors mon idole sur grand écran, je ne peux rater ça ! Plus âgé mais toujours sans aucun recul, j’adore le film, tout comme ma très grande amie Didine qui m’y accompagne.

Après la projection, alors que nous marchons silencieux et rêveurs dans la rue, Didine prononcera LA phrase définitive qui, encore aujourd’hui, décrit parfaitement ma réaction dès que je vois Olivia :

« Bon sang, qu’elle est belle ! »





C’est également Didine qui obtient, par quel moyen je ne veux pas le savoir, les deux photos promotionnelles (ci-dessous) affichées dans le hall du cinéma et qui bien sûr m’en fera cadeau (elle en a également un jeu…)

toakcat.jpgtoako&j.jpg




Ce film et sa B.O marquent la fin de cette première grande période dans la carrière d’Olivia, car celle-ci va lentement mais volontairement disparaître du devant de la scène pour se consacrer à sa vie de femme (donc sans moi…)

Date de création : 15/01/2008 - 20h22
Dernière modification : 28/09/2008 - 22h26
Catégorie : Olivia et moi
Page lue 5036 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°4 

par Bruno le 08/08/2009 - 14h47

Quel plaisir de retrouver Olivia sur un site français que j'ai aussitôt dévoré :)
Je me retrouve pas mal dans cette première partie sauf que moi, c'était par frustration que j'ai découvert Olivia : je n'avais pu aller au cinéma voir La Fievre du Samedi Soir (LE film à la mode, à l'époque) ni Grease (et John Travolta était une idole absolue, on s'en souvient pas, mais c'était de la folie). 
Et donc Olivia a représenté tout de suite la petite amie parfaite, la grande soeur, mais inaccessible !
Mon premier album acheté (ça devait couter 30-40 francs je crois, toutes mes économies y étaient passées) de toute ma vie, a été "Totally Hot", un 33 tours avec sa photo en grand (et en plus adulte). Ensuite, je crois que j'ai tout suivi jusque "The Rumour" avec quelques "raretés" (?) comme "Clearly Love", et d'autres post-Grease.
Pour l'anecdote, je n'ai vu Grease que des années après (dans les années 90) et c'est récemment que j'ai eu le CD, et toujours pas vu Two of a Kind !
Bref, j'ai été amoureux d'elle pendant des années ! 
Je n'ai jamais vraiment lâché, mais je reviens régulièrement la voir sur internet, et ça me fait vraiment plaisir de la voir toujours aussi combattante et active.
Magré l'age et les tourmentes, elle garde un visage plein de bonheur et c'est toujours une émotion forte que de la voir chanter !

Réaction n°3 

par ixion le 20/09/2008 - 09h05

Enfin un site français interessant sur une sex-bomb des années 70 et qui continue de nous surprendre.

J'ai déjà visité plusieurs sites, mais c'est le meilleur.

Bravo et merci !

e


Réaction n°2 

par Didine le 21/05/2008 - 21h39

Salut mon Titinou,

je suis trés touchée d'apparaître dans le site d'Olivia et de constater que tu te souviennes de ces petits détails personnels. (En même temps, je dois dire que tu m'as rafraîchi la mémoire !....  du reste, je viens d'imprimer l'article !!

Bonjour la nostalgie : les dimanches sur les rollers !! même si à l'époque on entendait plutôt "Boy Georges", en effet ce n'est pas impossible que notre passion commune du moment ne soit pas étrangère à Xanadu.

Et voui, à l'époque de "second chance", je trouvais déjà Olivia trés jolie. Et aujourd'hi, en mai 2008, je dois l'avouer : je la trouve toujours trés belle,  pleine de charme, de charisme : bref, elle me séduit encore et toujours (en tout bien  tout honneur), et la mâturité de sa voix me touche davantage.

Ton site, lui aussi est plein de charme et bien documenté. Merci. Continue.


Réaction n°1 

par Didine le 28/01/2008 - 22h44

Alors ça c'est la meilleure ! Après une amitiè de  26 ans j'apprends encore des choses sur ce fan incontournable d'Olivia ! Merci Olivia !


^ Haut ^