Summer Nights
Don't stop believin'
 
vegas2014.jpg

         Summer Nights 2015
         Las Vegas residency
 
                 EXTENDED !
 de Mars 2015 à Janvier 2016     
 
musique.gifEcoutez Olivia

Serenity

Rona Newton-John    
          Rona Newton-John
                (1943 - 2013)
Visites

 325662 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

réseaux sociaux
Discographie - Gaia (1994)

gaiacover.jpg

Trust yourself

No matter what you do

No other love

Pegasus

Why me

Don’t cut me down

Gaïa

Do you feel

I never knew love

Silent ruin

Not gonna give in to it

The way of love


gaia2012.jpg




 Réédition en 2012







 



Olivia vient de vivre depuis 2 ans une épreuve terrible, celle du combat contre le cancer du sein. En 1994, elle est en passe de le remporter et après avoir fini son traitement, elle part se reposer dans sa ferme en Australie. Elle le dit elle-même, elle pense à ce moment-là ne plus jamais travailler ni chanter mais juste essayer de vivre et d’élever sa fille.


Une nuit, alors que toute la famille dort, Olivia se lève, s’installe au piano et compose une chanson qui, d’après elle, lui est venue dans son sommeil. Il en sera de même pendant plusieurs nuits et ainsi, Olivia écrit la plus grande partie du disque « Gaïa – One woman’s journey ».


Pour la première fois de sa carrière, Olivia réalise seule la totalité d’un album, paroles et musique. Bien sûr, les 12 chansons parlent de l’expérience qu’elle vient de vivre, de ses sentiments, de ses espoirs, mais aussi de son rapport à la nature et à l’écologie, sujets qui lui tiennent particulièrement à cœur (Gaïa étant le nom donné à l’esprit de la Terre…).

Olivia s’entoure de musiciens australiens, co-produit le disque et crée sa propre maison de production (ONJ productions) pour le sortir en Australie en septembre 1994.


De cette œuvre très personnelle, on retiendra les titres : Trust yourself, No matter what you do, le 1er single, Not gonna give in to it à l’inspiration hispanisante, Why me et The way of love où participe la chorale de sa fille Chloe.


Grâce à la présence d’Olivia dans un bon nombre d’émissions télé, l’album se classe 6ème en Australie.

Elle en fera la promotion en 1995 également, avec une visite en février en Angleterre ( le disque est 33ème au hit-parade) et, preuve que cet album lui est cher, elle viendra jusqu’en France en novembre pour participer à des émissions de télévision, ce qu’elle n’avait plus fait depuis 1988 ! Elle chante No matter what you do dans le programme dominical de Jacques Martin, ainsi que chez Julien Courbet qui présente à cette époque un show de variétés en prime-time (en bonus, un massacre de « you’re the one that I want » par Francis Lalanne en Travolta de pacotille…). Cela ne permet pas à l’album de briller au top 50 mais ces apparitions, les dernières en France à ce jour, font le bonheur de ses fans et prouvent au public français qu’Olivia est bel et bien vivante !


Dès cette période et en tant que « cancer survivor », Olivia n’aura de cesse de parler ouvertement de sa maladie afin de donner du courage et de l’espoir aux personnes atteintes, mais également afin d’insister sur la prévention et l’importance de la détection de la maladie. Tout cela avec la générosité et la sincérité qui nous semblent naturelles chez Olivia…


 

 



Date de création : 30/01/2008 - 23h12
Dernière modification : 08/06/2013 - 10h24
Catégorie : Discographie
Page lue 4016 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^